Un peu de cinéma français

Trois films français récemment sortis dans les salles composent un petit échantillon de genres produits dans l’hexagone : le pur film d’auteur avec Camille Claudel 1915, la comédie d’auteur grand public avec Au bout du conte, et le thriller à gros budget avec Möbius. Petite revue de détail.   A l’américaine – Möbius, d’Eric Rochant Un…

Brisseau, de nulle part

La Fille de nulle part est passé sur nos écrans furtivement, avant de disparaître sous l’avalanche de sorties hebdomadaires. Il n’y avait de toute façon pas beaucoup de place pour un tel film, pied-de-nez au bon sens, défi aux codes, électron libre informe et insaisissable. On peut dire que Brisseau ne facilite pas la tâche…

Malick, ce grand sentimental

Au cours de sa longue carrière (et de peu de films), Terence Malick a toujours été fasciné par la beauté de la nature et la violence qu’elle pouvait paradoxalement engendrer. Par extension, il s’est aussi interrogé sur la capacité de transcendance des hommes et celle qui pouvait les amener à détruire les plus belles choses.…