Errance fordienne

La prisonnière du désert, de John Ford_ La Prisonnière du désert restera à la fois mon premier John Ford et mon premier John Wayne. A l’époque, il m’a fait l’effet d’un choc ; pas le genre de choc que l’on peut avoir devant une révélation, au contraire, c’était la surprise de ne rien y comprendre, de…

Alchimie d’Artémis

Artémis, cœur d’artichaut, d’Hubert Viel_ C’est un film improbable, qui oscille entre le délire de potes, le travail de fin d’étude et le geste artistique libéré. Court-métrage devenu un long, c’est un voyage un peu fêlé fait de bouts de ficelle. Artémis, cœur d’artichaut dure 64 minutes, au cours desquelles on retourne à la fac…

Gare du Nord par accident

Gare du Nord, de Claire Simon_ Je voulais aller voir Michael Kohlhaas. Il ne passe presque plus nulle part à Paris, en tout cas pas le soir. Mais j’ai aperçu une séance au Louxor ; c’est un peu loin mais je m’y précipite, content aussi découvrir la nouvelle grande salle du cinéma remis récemment en activité.…

Drame domestique au coeur de la foule

La Bataille de Solferino, de Justine Triet La Bataille de Solferino a été tourné le 6 mai 2012 ; le décor est une foule en liesse, les figurants sont les militants, bien réels, qui viennent attendre puis fêter la victoire de François Hollande au second tour des présidentielles. Jouant avec la foule, avec l’exaltation d’une journée…