L’homogamie du homard

The Lobster, de Yorgos Lanthimos (2015)_ Il y a deux façons de ne pas être d’accord sur un film : d’un côté, ne pas y voir la même chose, ne pas en faire la même lecture, et interpréter différemment ce qui se passe à l’écran. De l’autre, avoir la même compréhension des intentions de l’auteur,…

Au-delà de la fiction

Une jeunesse allemande, de Jean-Gabriel Périot (2015) par Jimmy Ménez_ Raconter l’histoire de la Fraction Armée Rouge, uniquement à partir de matériaux radiophoniques d’époque et d’images d’archives, pouvait sembler de prime abord un pari risqué. Disons le tout de suite, le résultat surpasse toutes les espérances. L’une des premières scènes déploie d’emblée toute la complexité…

The Bay, un found footage qui dérange

Par Jimmy Ménez Found footage : métrage trouvé. Forme cinématographique très utilisée dans les films d’horreur qui consiste à introduire une notion réaliste en prétendant que le film est monté à partir d’images récupérées. (Cannibal Holocaust, The Blair Witch Project, V/H/S…) Avec The Bay, Barry Levinson, réalisateur oscarisé en 1989 pour Rain Man, propose un found…

Dark skies : la vérité est ailleurs

Par Jimmy Menez Une banlieue pavillonnaire américaine avec son lot de drapeaux étoilés, d’enfants qui jouent, d’hommes qui jardinent, de personnes âgées qui regardent la télévision, de joggers… Carte postale d’une Amérique fantasmée comme semble le rappeler la bande son inquiétante. La vérité se trouve de l’autre côté, à l’intérieur des pavillons hantés par la…

Dead silence : retour aux sources de l’horreur

par Baptiste Serot Dead Silence débute avec une séquence relativement classique : on découvre deux personnages,  Jamie et Lisa, dans leur quotidien de couple. Il semble s’improviser plombier, tentant de réparer un siphon. Il fait une blague à sa compagne qui ne fait rire qu’elle. Lisa est une jeune femme pétillante, épanouie et pleine de vitalité.…

Un soir à La Chasse : y a-t-il un adulte dans la salle ?

par Elodie Ferré   Vinterberg, mon ami… Vinterberg, mon ami, j’aimerais un jour te rencontrer, je te prendrais alors dans mes bras et te serrerais très très fort. Car n’est-ce pas finalement cette tendresse que tu attends de nous, tes chers spectateurs, qui sont allés par milliers se faire des grosses frayeurs devant tes fictions…

Maniac, un slasher à la première personne

par Jimmy Ménez En sortant du cinéma hier soir, j’enjambe une flaque de vomi dans l’escalier qui me ramène à la réalité… Il est vrai que la saison est propice aux gastro-entérites et autres grippes intestinales. Pourtant je n’arrive pas à m’empêcher de penser que le film dont je sors peut être responsable de cette…