Errance fordienne

La prisonnière du désert, de John Ford_ La Prisonnière du désert restera à la fois mon premier John Ford et mon premier John Wayne. A l’époque, il m’a fait l’effet d’un choc ; pas le genre de choc que l’on peut avoir devant une révélation, au contraire, c’était la surprise de ne rien y comprendre, de…

Un titre pour mon western !

Pour trouver les titres de western les plus accrocheurs, les distributeurs ont semblé trouver dans les années 30 une formule qu’ils ont reprise et usée jusqu’à la corde, décennie après décennie, donnant aujourd’hui le tournis à un amateur curieux. On pourrait arrêter le point de départ à La Charge de la Brigade légère (Michael Curtiz,…